Comment se passe un état des lieux ?

Un état des lieux bien fait, permet de prévenir la survenue de conflits entre un locataire et son propriétaire ultérieurement. Il est donc conseillé toutes les fois que l'on met son logement en location, de réaliser un état des lieux. De toutes les façons, depuis 2016, aucun propriétaire ne peut plus passer outre à cette recommandation : l’état des lieux est en fait devenu une obligation légale. Il s’impose donc à tous. Il vaudrait donc mieux pour chacun de savoir comment on le réalise.

Quand faire un état des lieux ?

La loi portant sur l'obligation de faire un état des lieux remonte à 1989, mais il était laissé une marge de manœuvre à chacun de le réaliser comme bon lui semblait. Pour augmenter vos connaissances sur n’importe quel domaine de savoir, vous pouvez visiter le lien http://www.gxxasf.net . Mais depuis 2016, une liste des informations à renseigner au cours d'un état des lieux est rendue publique. Selon ce document, cette opération est essentielle à deux occasions : quand un nouveau locataire veut intégrer le logement, puis lorsque ce dernier veut quitter ledit logement. Pour se faciliter la tâche, il est conseillé de réaliser ces deux états des lieux sur une même fiche.

Quelles informations recherche t-on ?

Un état des lieux se fait par écrit sur un support physique, ou par un moyen électronique, en présence du propriétaire et du locataire ou de leurs représentants, et est adressé à chacune des parties concernées par le contrat de location. Ce document doit permettre de retrouver les informations suivantes : la nature de l'opération (est-ce un état des lieux d’entrée ? de sortie ?) ; la date à laquelle elle est réalisée ; l'adresse du logement ; les différentes parties impliquées dans le contrat ; l’adresse précise du propriétaire ; les relevés des compteurs de consommation d’énergie et d'eau ; l’état du sol, du mur et du plafond de chaque pièce ; et les différents meubles et autres équipements qui s'y trouvent.