Débuter en Kitesurf : des recommandations pour se lancer

Vous vous êtes découvert une passion pour le kitesurf. Ce n’est pas un problème. Mais avant de vous lancer, comme dans tout sport de glisse, il y a un certain nombre de choses à savoir. Comment apprendre ? Avec qui apprendre ? Quelles sont les règles du jeu ? L’essentiel dans cet article.

apprendre avec un professionnel

Planche, voile ou ligne de traction, tout le matériel de kitesurf ou kiteboarding est aujourd’hui conçu pour rendre le sport moins dangereux qu’il a été. La pratique de celui-ci ne requiert donc plus des connaissances ou savoir-faire très poussés. Toutefois, on ne se met pas au kitesurf sur un coup de tête, tout se prépare. Le pilotage de la voile, sujet aux différentes orientations du vent, ainsi que les nombreuses techniques de manipulation, peut facilement complexifier la pratique, augmentant les risques d’accident. C’est pourquoi pratiquer le kitesurf commence par l’apprentissage avec un professionnel, dans une école kitesurf
généralement. Pour une personne assidue, quatre à cinq jours sont suffisants pour intégrer les bases. Ensuite, selon que vous aurez des préférences pour le freestyle, le freeride, le wakestyle, les vagues ou encore la vitesse, il faudra vous appliquer à une pratique continue.

Les prérequis

Il n’y a pas d’âge pour se mettre au kitesurf, sinon des dispositions légales pour encadrer la pratique chez les personnes d’un certain âge. La Fédération Française de Vol Libre (FFVL) distingue à cet effet les tranches de moins de 10 ans, de moins de 14 ans et de moins de 18 ans. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’en adaptant taille d’aile, poids et force du vent, il est possible de pratiquer dans des conditions optimales pour différents âges. En termes d’atouts dans le domaine, on compte le pilotage de cerf-volant, la nage ou même le surf pour ceux qui ont la chance de le pratiquer. Mais, tout autant que l’âge ou la force des muscles, ce n’est pas une condition indispensable pour s’y mettre.