Pourquoi faire une mesure de la qualité de l’air ?

La sauvegarde de l’environnement passe par la fourniture d’un air de qualité. En effet, la qualité de l’air est un sujet important et réunie autour de lui de nombreuses personnes. Si vous ne connaissez que la pollution atmosphérique, vous découvriez dans cet article qu’il existe une autre forme de pollution de cet air tout autant dangereuse pour la santé. Il est donc important, voire urgent de mesurer la qualité de l’air.

Pollution atmosphérique et pollution de l’air intérieur

L’air est dit pollué lorsqu’il est composé d’agents chimiques, particulaires ou biologiques qui dans des concentrations diverses impactent négativement la santé. Cet impact peut également être environnemental.

L’émission de différents polluants comme les dioxydes d’azote, les particules fines des véhicules ou encore du dioxyde de soufre conduit à la pollution atmosphérique. Les impacts négatifs sur la qualité de l’air et santé proviennent particulièrement des fines particules qui atteignent les voies respiratoires et les alvéoles pulmonaires. Les différents polluants sont principalement issus de l’activité de l’homme. Certains proviennent de la nature elle-même notamment avec les incidents ou les éruptions volcaniques.

La pollution atmosphérique n’est pas uniquement celle qu’il faut surveiller de nos jours. En effet, la pollution de l’air intérieur doit être également prise en compte afin d’éviter des problèmes de santé. Si l’air intérieur n’est pas en contact avec les agents extérieurs, il n’en demeure pas moins qu’il peut être contaminé. Peintures, produits d’entretien, colle ou encore vernis contiennent des contaminants chimiques.

L’importance de la mesure de la qualité de l’air

La mesure de la qualité de l’air permet de protéger efficacement la santé. Des millions de personnes décèdent par année en raison de la pollution atmosphérique ou celle de l’air intérieur. Mesurer la qualité de l’air permet de maîtriser la pollution atmosphérique.