Le bondage : quelques astuces à savoir avant de le pratiquer

Pour prendre le contrôle, il faut parfois l'abandonner. Dans la chambre, une façon excitante de le faire est le bondage. Si vous êtes curieux à l’idée d’expérimenter cette pratique qui peut se révéler intense avec votre partenaire partageant votre avis, ne vous inquiétez pas. Nous vous donnons quelques conseils à savoir pour mieux pratiquer et apprécier le bondage entre partenaires.

Comment apprécier le plaisir par la douleur ?

Si vous êtes soumis, des activités comme la fessée peuvent être encore plus érotiques lorsque vous êtes attaché, car vous abandonnez le contrôle à votre partenaire. L'attente augmente, l'adrénaline monte en flèche et lorsque la main de votre dominant entre en contact avec vos parties intimes, l'expérience est encore plus intense.

Alors, n’hésitez plus, rendez-vous sur ce site internet et trouvez votre partenaire dominant. Aussi, pour un dominant, il va sans dire que regarder son soumis se tortiller est tout aussi excitant. Vous pouvez même rendre votre partie de bondage encore plus intense, en ajoutant l'élément de privation sensorielle avec un bandeau ou même avec des bouchons d'oreille.

Quelques conseils pour mieux pratiquer le bondage

  • Comprenez-vous entre partenaires : s'embarquer dans une nouvelle aventure sexuelle rend la communication de ce qui se passe plus important que jamais. Il peut être même judicieux de trouver un mot de sécurité, c'est-à-dire un mot ou une phrase que l'un ou l'autre peut dire lorsqu'il a besoin d'un temps d'arrêt.
  • Différentiez « être attaché » et « attaché » : ces termes peuvent sembler interchangeables, mais il s'agit de deux choses distinctes. Être attaché signifie avoir une partie du corps limitée, comme avoir les poignets attachés ensemble. En revanche, on est attaché lorsque l'on est fixé à quelque chose d'autre, comme une chaise. Il est très utile de connaître la différence lorsque vous et votre partenaire parlez de vos fantasmes sexuels !
  • Commencez par des articles ménagers : il n'est pas nécessaire de disposer d'une énorme boîte de matériel pour savoir si vous aimez le bondage. Vous pouvez déjà vous lancer avec des cravates et des foulards. Non seulement vous économiserez potentiellement de l'argent si le bondage n'est pas votre truc, mais vous vous y retrouverez beaucoup mieux qu'avec un nouveau jouet.