Les types d'assurance à souscrire avant l'achat d'un bien immobilier

L'achat d'un bien immobilier d'envergure nécessite souvent un prêt bancaire. En guise de garantie, les institutions financières exigent généralement la souscription d'un type d’assurances. Cependant, faisons le point sur les différents types d’assurance liés à un achat immobilier.

L’assurance de prêt immobilier obligatoire

Il existe une kyrielle de garanties qui donnent aux institutions bancaires l'assurance de récupérer les fonds prêtés à chaque personne. Pour ce faire, cliquez sur ce lien maintenant pour bien comprendre cette assurance. L'assurance de prêt immobilier obligatoire ou parfois assurance emprunteur est un type d'assurance souscrit par une personne physique. Elle garantit la prise en charge partielle ou en intégralité des échéances de remboursement ou du capital restant dû d’un crédit en cas de survenance d'un événement malheureux. 

Par ailleurs, la loi n'exige pas la souscription de cette assurance avant l'accord d'un crédit immobilier. Ce sont les banques et les sociétés de crédit pour ne pas dire institutions financières qui l’exigent.

L’assurance invalidité immobilière

Pour accorder un prêt immobilier, l'organe financier exige à l'emprunteur une souscription d'assurance. Cette assurance garantit le remboursement du prêt et précise les conditions de mise en œuvre de ces garanties. En effet, cette assurance est facultative dans la mesure où le crédit est lié à la consommation ou à un prêt personnel. Ainsi, il devient prioritaire à l'emprunteur qui tente de contracter un prêt immobilier. Connue également sous le nom d'assurance décès invalidité, la souscription de cette assurance permet le remboursement du capital restant dû du crédit contracté en cas de survenance d'un décès ou en cas d'impossibilité de travailler. 

Toutefois, ce type d'assurance protège simultanément les deux parties : le prêteur et l'emprunteur. Pour bénéficier de ces assurances, il est généralement demandé de fournir des renseignements par le biais d'un questionnaire de santé ou de déclaration d’état de santé. Cependant, en fonction des données fournies, la compagnie d’assurance peut refuser d'assurer l'intéressé.